Mon bébé à la tête plate !

Qu'est-ce qu'un méplat ?

Il s'agit d'une ou plusieurs sutures du crâne qui, au lieu d'être bien ouvertes ou "bord à bord", présentent un chevauchement :

A la naissance, les os plats du crâne sont séparés les uns des autres par d'étroites bandes de tissus conjonctifs souples, ce sont les sutures. 

A la jonction de plus de 2 os, les sutures sont plus larges et s'appellent fontanelles.

Sutures et fontanelles permettent aux os du crâne de se chevaucher au cours de l'accouchement, ce phénomène est tout à fait naturel. 

Normalement, peu après la naissance les os reviennent à leur emplacement primitif et le crâne reprend sa forme. 

Suture sagittale 

Fontanelle postérieure

Suture occipito-pariétale 

Fontanelle antérieure

Suture coronale ou fronto-pariétale 

Suture temporo-pariétale 

Sauf qu'il arrive que cela ne soit pas le cas : une ou plusieurs sutures peuvent rester chevauchées, voir certaines qui ne l'étaient pas le devenir ! Et là où il y a un chevauchement, la partie du crâne semble plâte. 

Un chevauchement peut concerner n'importe quelle suture, donnant une multitude de configurations possibles. Ci-dessous l'une d'entre elles :

Chevauchement temporo-occipital, occipito-parietal et temporo-parietal droit - Chevauchement fronto-parietal gauche. 

Nourrisson de 3 mois et demi avant prise en charge ostéopathique - Hôpital Robert Debré. Source : SEROPP

Scanner, Plagiocéphalie positionnelle. Sutures indentées, non ossifiées. Hôpital Robert Debré, Paris. 

Pourquoi le méplat apparaît-il ou persiste-il ?

Le phénomène est principalement mécanique. 

En temps normal, avec les forces expansives de la croissance cérébrale, l'étirement produit au sein de la boite crânienne permet d'effacer le chevauchement : les sutures redeviennent bord à bord, le bébé a un crâne bien rond.

Quand ce n'est pas le cas, c'est que l'état de raideur au niveau du chevauchement sutural est plus important que l'étirement induit par les forces expansives de la croissance cérébrale. 

Ce phénomène est courant. On le retrouve principalement dans les cas suivants :

  • Suite à certaines postures prises par le bébé in utero : par un manque de place (ex : grossesse gémellaire, bébé macrocosme dans un petit bassin, ect.) ou par un siège (le crâne foetal est resté sous les côtes de la maman et prend alors une forme en "béret toulousain"), etc. 

  • Quand l'accouchement a été long, difficile, qu'il se soit d'ailleurs terminé par césarienne ou par voie basse. Les compressions mécaniques subies par le crâne foetal entrainent une déformation de celui-ci. Plus les compressions sont importantes (en intensité, en durée d'application, etc.) plus le crâne sera déformé. Il arrive un stade où la déformation est telle qu'elle ne peut s'estomper sous l'action seule des forces expansives de la croissance cérébrale. On peut inclure ici : un travail long, une stagnation du foetus dans la filière pelvienne, une extraction instrumentale, un assynclitisme, etc.  

Quand le méplat n'était pas vraiment présent à la naissance mais qu'il est apparu après : 

  • Chez le nouveau-né à terme, jusqu'à 7 semaines post-natale, le chevauchement peut quand même être lié aux conditions mécaniques in utero ou per-partum. 

  • Après 7 semaines, non. Cela sera d'avantage lié aux postures du nouveau né adoptées après sa naissance. 

Céline Brun, Ostéopathe D.O.

D.U. Ostéopathie Périnatale, Faculté Paris V Diderot

ADELI: 300003977

SIRET: 81380925800029