Prévention et amélioration de la tête plate

(plagiocéphalie postérieure d'origine positionnelle)

Bien que les nourrissons naissent avec une tête "en forme d'olive", pour certains celle-ci disparaîtra naturellement en quelques jours à quelques semaines.

Pour d'autres, il persiste un méplat à l'arrière du crâne ou une bosse plus ou moins volumineuse au niveau du front. 

Pourquoi ?
Cette déformation de la tête, appelée également plagiocéphalie positionnelle (=posturale), peut être liée aux positions du bébé in utero, à un accouchement difficile ou aux positions du nouveau-né prises après sa naissance. 

Certains facteurs majorent le risque pour le bébé de présenter ce méplat : une grossesse multiple, une position en siège, un engagement précoce, etc. Les garçons sont aussi plus concernés que les filles.

S'il s'agit de votre première grossesse ou si vous avez accouché par césarienne lors des précédentes, si le travail a été long (ou à l'inverse trop rapide), ou encore s'il a été déclenché, le risque est également augmenté. 

 En bref c'est mécanique. L'ensemble des contraintes subies par le crâne va induire, de façon plus ou moins marquée, un méplat.

En prévention de la "tête plate" 
  • Il est déconseillé de projeter les stimulations lumineuses au plafond, parce que ça favorise l'extension de tête. Projetez les lumières sur un mur de sorte à lui faire fléchir la tête;

  • Si vous allaitez au biberon, vous pouvez alterner bras droit - bras gauche, de sorte à lui mobiliser le cou d'un côté autant que de l'autre ;

  • Le mobile est préférentiellement placé au niveau des pieds (-> flexion de tête)

  • Les matelas à mémoire de forme sont à éviter,

  • S'il tourne rarement ou difficilement la tête d'un côté, ou si le crâne s'aplatit, vous pouvez placer la lumière, les jouets et l'entourage du côté où votre enfant ne tourne pas sa tête spontanément. Attiré et curieux, il fera alors travailler la rotation de ce côté-ci ;

  • Il est préférable de réserver l'utilisation du cosy aux déplacements et de veiller à ce que le fond où repose la tête ne soit pas trop dur. 

  • La nuit, vous pouvez le laisser à plat dos avec une petite cale (2-3 cm : peluche, petit coussin, etc.) sous le matelas, du côté ou il tourne facilement la tête. Cela le poussera à tourner la tête du côté opposé.

En traitement : Ostéopathie et chevauchements suturaux

La "tête plate" est le motif de consultation le plus fréquent en ostéopathie périnatale. 

Classiquement, on retrouve associé à la tête plate une musculature cervicale plutôt tonique, avec un tonus droite-gauche asymétrique : c'est un léger torticolis, souvent associé au méplat. Il peut également y avoir certaines difficultés à téter d'un côté ou de l'autre et quelques régurgitations plus ou moins importantes. Les postures en extension sont également fréquentes. 

Le travail de l'ostéopathe consiste dans ce cas à assouplir la musculature cervicale de façon à stopper l'engrenage méplat-torticolis (sous réserve d'un âge suffisant), à travailler les chevauchements suturaux (méplat), puis par des mécanismes musculo-reflexes à stimuler la succion et certaines zones du crâne et de la face.

Les techniques sont très douces, les nourrissons vivent cet instant comme un massage. Ils peuvent avoir assez faim après ou être très fatigué et bien dormir le restant de la journée.